Poésie Ital

Poésie Ital

Poèmes


Vivre

"Ne jamais soupçonner moins, 

la nature t'offre, tout ce dont tu as besoin,

ne jamais réclamer plus

car ce serait un hiatus..."

                           

                             Inconnu Célèbre

 

 

Vivre

 

Les éléments se sont réunis

Mes paupières se sont ouvertes

Le temps coule dans mes veines

C’est une voie sans issue

              L’extrême jouissance de vivre

              Ne jamais réclamer plus

                L’extrême puissance de l’âme

              Ne jamais soupçonner moins

 

 

 

Nos corps se sont embrassés

Mon cœur s’est ouvert paisible

L’espace me tend les bras

Je n’ai plus qu’à apprécier

                L’extrême jouissance de vivre

                D’engendrer la vie d’un baiser

                L’extrême puissance de la nature

                De sa précision mathématique

 

 

 

La vague impression de flotter

De penser sans aucune idée

D’être là au beau milieu

De l’incommensurable

                L’extrême jouissance de vivre

              De contrarier le néant

              L’extrême puissance des sens

               Et leurs parcours vers l’esprit

 

 

 

Mes paupières se fermeront

Le temps se figera dans mes veines

Les éléments se disperseront

Je m’unirai à la terre

              Je redeviendrai animal

                Servant de festin, je l’espère

              L’extrême puissance de la vie

 

Du lien entre l’être et l’infiniment petit…

 

 

© Franck RAPIN – Novembre 2015

 ISBN   978-2-9553582-1-4 

 


11/07/2017
0 Poster un commentaire

Mon écrin de solitude

Un de mes poèmes édité dans l'anthologie poétique flammes vives 2017...

 

Mon écrin de solitude

 

Dans mon écrin de solitude...
On ne trouve ni martyrs
Ni victimes, que des mots
Troublés d’impudiques vérités

 

Dans mon écrin de solitude
On ne trouve ni rancœur
Ni amertume, que des mots
Accompagnés de silences musicaux

 

Dans mon écrin de solitude
On ne trouve ni abandon
Ni résignation, que des mots
Accompagnés d’enfantins regards

 

Dans mon écrin de solitude
On ne trouve ni astres
Ni ombres, que des mots
Accompagnés de lueurs marginales

 

Franck Rapin

 

© Flammes Vives
ISBN 978-2-36550-104-0

 

anthologie-flammes-vives-2017-v2FullImage.jpg


07/06/2017
0 Poster un commentaire

Café

Poème sélectionné dans le volume 3 de l'anthologie poétique de flammes vives 2016...

 

Café

 

Magicienne Ethiopie

Odeurs sensationnelles

Chaleurs ascensionnelles

Notes gothiques

Voluptés magiques

Visite du sud des Amériques

Le palais en Afrique

Echanges de secrets

Compagnon d’insomnies

Les chèvres de Kaldi

Court, fort, sans sucre

 

© Franck RAPIN – Novembre 2015

ISBN     978-2-9553582-0-7

 

DSC_0003.JPG

 

 


08/03/2017
0 Poster un commentaire

Idéal

Donne-moi la légèreté

D’une valse entre deux amants

Souffle et envole-moi

Rends-moi la liberté

 

Ouvre-moi les yeux

De l’archange de dessous terre

Pousse-moi des ailes

Rends-moi la liberté

 

                Sans esprit

                Sans motivation

                Avec ou sans amour

                Sans question!

 

Laisse-moi la contemplation

La solitude d’une étoile

Évite-moi la dérision

Rends-moi la liberté

 

Écris-moi une partition

Avec le sang des martyrs

Divorce-moi des institutions

Rends-moi la liberté

 

                Sans joie

                Sans tristesse

                Avec ou sans rire

                Prêt à mourir...

 

© Franck RAPIN – Novembre 2015

    ISBN   978-2-9553582-1-4  

DSC_0255.JPG

 


07/01/2017
0 Poster un commentaire

La montagne

Été 1998, au cœur du parc de la Vanoise...

 

La montagne

 

Le nuage s’estompe,

Elle me fait face sans sourciller

Le soleil authentifie sa puissance

Ces contractions vigoureuses de la terre

                               Qui naissent à nos pieds, et

                N’en finissent plus de devenir inaccessibles

Le temps est complice de sa douceur

                Et de ses assassinats

 

Dans son dédale de sentiers

                               La lumière chaloupe

Le chamois nous observe

Le souffle court nous conseille de la respecter

                               Nous transcende, et

                Contraint le plus fort à abdiquer

La surprise s’étend aux quatre coins de la vue

                               Nous laisse sans voix

 

Les glaciers glissent, craquent, gigantesques

                               Les cascades giclent

Et la nature éperdue s’agite

Dans un flot interminable de lumière

 

© Franck RAPIN – Octobre 2015

 ISBN   978-2-9553582-1-4  


07/09/2016
4 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser